Réutiliser et partager ses objets au sein de votre entreprise ? Pas si compliqué ! Dans cet article, on fait un bref détour par... la planète pour comprendre l'impact qu'ont nos objets et leurs composants sur l'environnement et sur les hommes et femmes qui les produisent. Et puis, on terminera le voyage par la case "bureau", en vous donnant quelques idées et alternatives pour repenser votre consommation au coeur de l'espace "travail", en privilégiant les cartes de la réutilisation et adopter sans attendre l'attitude de l'employé.e zéro déchet.

Objets de nos (dés)amour et déchirement

Avant de finir au fond du précipice, nos objets eurent une vie (parfois très courte) à nos côtés : onCitation de Georges Perec sur notre rapport aux objets les a vus, achetés, manipulés, aimés, chéris, détestés, déchirés, cassés, abandonnés, jetés. La palette d'adjectifs ne manquent pas pour dépeindre notre rapport complexe aux objets possédés. Mais ce que l'on zappe parfois, c'est que tous ces objets avant de devenir les rebuts de notre humanité, ceux-ci ont subi un certain nombres de métamorphoses et en ont vu du pays pour devenir ce qu'ils sont. De l'extraction des matières premières, passant par la fabrication, le transport, la distribution, à l'utilisation, mais aussi le recyclage, autant d'étapes énergivores qui sont elles aussi génératrices de déchets. 

L'électronique, c'est fantastique

Graphique_Cycle de production d'un ordinateur et de son usage de matières premières

Une étude du CNRS menée par Emanuelle Frenoux sur l'impact environnemental et humain (santé et conditions de travail) de l'informatique analyse les dégâts à toutes les échelles du cycle de vie des matériels électroniques «de la fabrication à la mise au rebut ».

Les composants électroniques, extrêmement énergivores demandent une quantité importante de matières premières : « métaux rares, terres rares, traitement spécifiques... » Et ces traitements néfastes pour l'environnement lors de l'extraction, la fabrication et la fin de vie entraînent une « déplétion de la couche d'ozone, une pollution des eaux, de l'air, un épuisement des ressources, mais aussi une diminution de la biodiversité. »

Graphique montrant l'évolution jusqu'à 2060 de l'utilisation des matières premières qui est amenée à doubler d'ici-làCes divers facteurs concourent de manière significative au changement climatique. Un récent rapport de l'OCDE nous apprend que l' «utilisation mondiale de matières atteindra les 167 gigatonnes en 2060, contre 90 gigatonnes actuellement. » C'est là que l'expression originelle vendéenne moins connue que sa version actuelle « il y a une touille dans le poté » prend tout son sens, non ?

Alors, comment agir au bureau, dans son entreprise pour inverser la donne et faire que ces vilaines lignes bleues du graphique ci-dessus disparaissent à jamais ? On vous donne quelques pistes pour une fois de plus dire non à la course à l'obsolescence programmée, à la ruée vers un monde toujours plus "ordurier" qui privilégie le tout-tout de suite, le tout-nouveau, le tout-facile écrasant sous ses pieds le tout-vivant.

Réutiliser pour moins gaspiller : quelques idées

  • Organiser un vide-dressing, une brocante entre employé.es pour réutiliser et partager

Illustration montrant un employé faisant un vide-dressing au bureau

Une manière de créer de la solidarité et de la convivialité au sein de l'entreprise et d'autre part, de se débarrasser de son trop plein d'objets et de peut-être faire un.e heureux.se.

 

  • Créer un tableau « je prête, je donne, je recherche »

Ici aussi, on se sert les coudes et on se rencontre et de plus, la mise à disposition d'un tel tableau permettra de mutualiser certains objets que l'on utilise rarement que ce soit pour un usage personnel ou professionnel. Alors qu'attendez-vous pour réutiliser et partager vos objets au sein de votre entreprise ?

Notre bonne adresse :

Et si vous frappiez à notre porte ? Zero Waste Belgium peut vous aider à mettre en place ces outils basés sur l'échange et/ou faciliter l'organisation d'un événement récup'.

 

  • Favoriser davantage la seconde main et ou/ uneImage d'un bureau en déménagement fabrication plus locale

Se fournir en matériel et mobilier de bureau de seconde main, c'est leur donner une seconde vie et s'inscrire dans une démarche durable.

Nos bonnes adresses :

Pour le mobilier de bureau et matériaux : penser à RotorDC

Vous organisez un salon, un festival  ? Vous ouvrez bientôt un pop-up store ? Chez MCB Atelier, on vous construit du mobilier éphémère qui sera ensuite récupéré et réutilisé pour de futures créations.

Pour les ordinateurs et téléphones, pas d'adresses précises, parce qu'une flopée d'entreprises existent et vous proposent du matériel reconditionné. Allez donc jeter un oeil sur la toile.

 

  • Mettre à disposition de l'équipe une armoire pour des contenants réutilisables pour tous.tes

Histoire d'arrêter de faire déborder ses poubelles de bureau d'emballages alu' et autres merveilles de la grande industrie alimentaire, munissez-vous d'une boîte réutilisable pour faire honneur à votre plat take-away.

Notre bonne adresse :

Logo de l'entreprise belge de contenants réutilisables Chango

Pour des contenants solides et légers, on vous dit Chango. Des boîtes réutilisables de différentes tailles, du belge et du zéro déchet pour les entreprises comme pour les particuliers.

 

  • Répertorier les associations caritatives ou entreprises sociales

Celles-ci sont susceptibles d'être intéressées par la récupération de matériel et mobilier de bureau lors d'un changement de déco ou d'un déménagement de votre entreprise.

Notre bonne adresse :

Le site d' Economiesociale.be pourrait bien vous être utile pour trouver votre bonheur en matière de donneries et récupération. Foncez !

 

C'est ici que sonne la fin de nos conseils zéro déchet, zéro gaspi. On se retrouve bientôt pour d'autre tips et un nouvel épisode, le 4ème R, celui qu'on aime beaucoup moins et on vous expliquera pourquoi ; celui du Recyclage.

Envie de conseils plus techniques pour réutiliser et partager vos objets au sein de votre entreprise et élaborer un bureau zéro déchet ? Contactez-nous via [email protected]

 

 

 

Actualités récentes